Démarrer un projet web à Madagascar

10 Oct 2013

Au lieu de réaliser ses services informatiques en interne, ou en créant de nouveaux postes, le recours à la sous-traitance est parfois incontournable pour la gestion de certaines fonctions telles que la rédaction de contenu web, le référencement ou bien la création de site internet. Le recours à la sous-traitance est surtout utile lorsqu’une entreprise ne dispose pas d’équipements ou de compétences nécessaires pour effectuer elle-même les prestations demandées. Alors qu’à Madagascar, nombreux sont les prestataires de services web proposant des services de qualité supérieure avec un coût très rentable. Dans le cas où vous avez décidé de délocaliser vos projets web dans la Grande île, il y a certains critères à prendre en compte.

Concernant le contrat

Pour démarrer un projet web à Madagascar, notons d’abord qu’il y a certaines obligations dont les deux parties (donneur d’ordre et prestataire de service) devraient considérer avant tout. Effectivement, ces obligations doivent également être définies dans le contrat de sous-traitance qui fait office de loi entre les deux parties. La négociation du contrat pour la concrétisation du projet est indispensable afin de mesurer les risques, les conditions de fin de contrat et la pérennité du projet. Dans ce contrat figure

  • l’objet dont relève le cahier de charge
  • le prix qui doit être défini dans un accord préalable
  • les délais de paiement et les pénalités de retard
  • les modalités de modification du contrat ainsi que les différentes clauses d’indexation ou de renégociation
  • la livraison (lieu, délais, risques,…)
  • la garantie, le contrôle et suivi et confidentialité

À propos de la main-d’œuvre

Madagascar est devenue depuis quelques années un leader en délocalisation de services et également un acteur francophone en externalisation et sous-traitance offshore. Quant au choix du personnel, le pays dispose d’une main-d’œuvre qualifiée, peu coûteuse et capable de mener à bien un projet web externalisé. Pour la réalisation d’un projet web dans la Grande île, le choix de la main-d’œuvre doit être mis à disposition du donneur d’ordre. Effectivement, des tests seront établis afin de jauger les compétences du futur candidat. Quant à sa formation et sa rémunération, tout ceci relève des responsabilités du sous-traitant. De même, l’exécution des tâches se repose sur toute son autorité.

Commentaires

Articles qui pourrons aussi vous interesser


A propos de l'auteur

Megan, experte en référencement site , est l'auteur de ce blog . Laissez un commentaire ci-dessous pour l'aider à améliorer son article. Plus d'articles

Megan